Sétif-Actu

Sétif-Actu

Draa Kébila, Population et services de la commune conjuguent leurs efforts

Les habitants de Draa Kébila et des alentours vivent leur septième jour de neige sans interruption. Quelques éclaircis de temps à autre, mais les chutes de neige se sont poursuivies ce mercredi 8 février 2012 et par endroit il est pratiquement impossible de marcher à pieds ou de circuler en voiture en raison de l'épaisseur de la neige qui s'est entassée.

 

Les villages situés sur les hauteurs sont les plus touchés notamment par l'isolement et la pénurie de produits de première nécessité. Toutefois, les efforts de la population qui s'organise, joints à ceux des autorités locales qui sont présentes sur le terrain, ont permis la réouverture de 90 % des routes, selon les informations recueillies aujourd'hui auprès du président de l'APC de Draa Kébila que nous avons accompagné jusqu'au village Bouzelatène.

 

En effet, les habitants de ce village, munis de peilles et pioches, ont procédé à l'ouverture de la route les reliant à Lemroudj, sur une distance de près de trois kilomètres ; chose qui va leur permettre de s'approvisionner en denrées alimentaires, gaz butane, fruits et légumes.  

 

Les villages Ait Saidi, Ikhanichène et Idjissène constituent les points les plus difficiles à atteindre du fait de la poursuite des chutes de neige sans interruption depuis voilà sept jours. Quotidiennement, populations locales et autorités s'investissent pour enlever la neige de la chaussée, mais le lendemain, les routes se bloquent à nouveau.

 

Dans l'ensemble, hormis les difficultés rencontrées par les citoyens relevant des couches les plus défavorisées et les plus vulnérables, les routes sont ouvertes à la circulation ; ce qui a permis aux commerçants de Draa Kébila de reconstituer les stocks de marchandises et approvisionner les citoyens. Mais, ici, même dans les villages les moins touchés par le blocage des routes, les citoyens ressentent un manque notamment en gaz butane et certains produits alimentaires tels que le pain, le lait, le sucre, les légumes et même la semoule.

 

Ce sentiment de crise se constate ces derniers jours à travers le regroupement des clients près des magasins attendant l'arrivée des produits alimentaires dont ils ont besoin. Ces chaînes qui ont disparu depuis longtemps ont tendance à reprendre surface en ces moments difficiles induits par les chutes de neige et le froid glacial.

 

Une fois de plus, il plus qu'urgent que les services concernés procèdent à l'achèvement des travaux de réalisation du réseau de distribution de gaz naturel et à sa mise en service ; ce qui permettra à 54% des foyers de ne plus avoir de problème de chauffage surtout en période de grand froid. Deuxièmement, la situation présente que nous vivons suffit largement pour convaincre de la nécessité absolue d'étendre le réseau de gaz naturel au reste des localités de la commune. Ceci est valable pour toute la région nord de la wilaya de Sétif.

 

Certes, il est indispensable que les citoyens prennent en compte les changements climatiques brusques et pour cela, ils doivent avoir la culture de la prévoyance pour éviter de mauvaises surprises. Mais ceci est également valable pour les pouvoirs publics ; ceux ne sont pas les moyens qui manquent ; une bonne planification et une organisation adéquate permettront de mieux y faire face aux effets de la neige et du froid intense en période hivers.

 

Auteur : Rachid Sebbah


Situation à Bouzelatène

 



09/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres