Sétif-Actu

Sétif-Actu

Draa Kébila, Célébration du cinquantenaire de l'indépendance

Place de la mairie, cinquantenaire de l'indépendance

 

 Ce 5 juillet 2012 fût un jour très exceptionnel ; car c'est la fête nationale de la jeunesse et du cinquantenaire d'indépendance (juillet 1962 � Juillet 2012).

 

 Dès huit (8) du matin, les invités se sont rassemblés sur la place de la mairie de Draa Kébila afin d'assister à la levée du drapeau national et écouter l'hymne national kassamène. Moudjahidine et jeunes de tous les âges se sont retrouvés côte à côte et ont profité de ce laps de temps très précieux pour échanger des discussions sur le passé glorieux de notre pays et surtout sur les exploits de la guerre de libération à laquelle les premiers ont participé et les seconds sont avides d'entendre des récits et témoignages vivants.

 

 

Levée des couleurs

 

Après la levée des couleurs, le vice président de l'Assemblée Populaire Communale a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les invités et lire une courte allocution se rapportant à ce très important évènement. Puis, la parole est passée à un vétéran des moudjahidine pour lire la fatiha du Saint Coran.

 

 

Lecture de la fatiha

 

Immédiatement après, moudjahidine et autres invités se sont rendus à la maison de jeunes où une exposition de photos de chouhada est organisée à cette occasion. Là, ce fût le moment, pour certains combattants, de revoir en photo leurs camarades de combat pour la libération du pays. Ces chouhada qui n'ont pas survécu pour voir et goûter les fruits des sacrifices qu'ils ont librement consentis pour leur très chère partie, ne sont pas morts, mais ils restent vivants dans l'esprit de chacun d'entre nous. "Ne pensez pas que ceux qui ont combattu pour la cause de Dieu sont morts, mais ils sont vivants et Dieu les récompensera" (verset du Saint Coran).

 

La visite à l'exposition de la maison de jeunes terminée, les autorités locales et les invités se sont rendus à la bibliothèque municipale pour suivre ensemble le reste du riche programme préparé pour la célébration du cinquantenaire de l'indépendance nationale. Il est établi par les services de commune Draa Kébila en coordination avec l'organisation des moudjahine, les associations, la maison de jeunes, la bibliothèque communale et tous les bénévoles qui contribuent en de pareilles occasions.

 

Dans le mini amphi de la bibliothèque municipale, après l'écoute de l'hymne national kassamène et l'observation d'une minute de silence en l'honneur des chouhada du devoir national, tombés aux champs d'honneur durant la lutte pour l'indépendance nationale, un jeune universitaire, dans une courte conférence, a rappelé à la l'assistance les circonstances historiques qui ont entraîné l'occupation de l'Algérie pendant 132 longues années riches en résistance à l'occupant du début jusqu'à la libération en 1962. L'indépendance n'est pas un cadeau mais le fruit de un million et demi de chouhada tombés aux champs d'honneur.

 

Par ailleurs, des vidéos de témoignages de moudjahidine ont été projetés sur écran et d'autres seront réalisés prochainement afin de les préparer pour d'autres circonstances, notamment pour le premier novembre prochain;

 

En cette circonstance, les autorités locales ont primé les lauréats de l'examen de fin du  cycle primaire auxquels des cadeaux et tableaux d'honneur ont été remis en présence de leurs parents et directeurs d'écoles. Prenant la parole, le vice présidant de l'Assemblée Populaire Communale a rassuré l'assistance qu'une autre cérémonie sera organisée très prochainement en  l'honneur des moudjahidine et des lauréats des examens du baccalauréat et du brevet d'enseignement moyen.

 

Enfin, après la collation offerte en cette circonstance, les participants se sont séparés dans la joie en attendant le rendez-vous pris pour la prochaine cérémonie en l'honneur des lauréats du Bac et du BEM. C'est très important de récompenser les efforts des élèves qui ont travaillé dur pendant des années pour acquérir le savoir et le savoir faire nécessaires pour assurer la relève incontournable pour construire et développer davantage l'Algérie et s'élever au rang des nations évoluées ; d'autant plus que nous avons tous les atouts pour y parvenir. Si nos parents se sont sacrifiés pour libérer la partie, il appartient à la jeunesse d'aujourd'hui d'�uvrer à gagner la bataille du développement économique et social auquel nous aspirons tous.

 

Auteur : Rachid Sebbah

 




05/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres